Wednesday, September 4, 2013

Obama, délaissé par ses alliés


Le président Obama manque de temps et doit choisir la meilleure des pires options. C'est la première fois depuis des décennies que les USA sont délaissés par leurs alliés.
Mais même après le refus de leur principal allié, le Royaume-Uni, de participer à la campagne syrienne, les Etats-Unis continuent d’insister sur la formation d'une coalition internationale pour intervenir.
La situation d'Obama est encore aggravée par le fait qu'elle résulte de nombreuses erreurs de la diplomatie américaine au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Alors quel choix reste-il à Obama? Et en a-t-il vraiment un?
Le Printemps arabe, les erreurs des Américains
L'investiture du président démocrate Barack Obama en janvier 2009, a suscité des espérances excessives au Proche (Moyen)-Orient et en Afrique du Nord, qui se sont encore renforcées après le discours prononcé par M.Obama le 4 juin à l'université du Caire. M.Obama a notamment appelé à mettre fin à la période de suspicions et de différends entre l'Occident et le monde islamique.
Obama n'a pas réussi à le concrétiser, entraînant une profonde déception générale contre lui et détériorant encore l'image des USA dans les régions mentionnées.
A première vue le Printemps arabe, qui a commencé à la mi-décembre 2010, a créé de sérieuses opportunités pour les USA pour rétablir leur influence dans le monde musulman. Les Américains ont toujours travaillé aussi bien avec les gouvernements qu'avec l'opposition. En cette période d'éveil "démocratique" ils ont facilement abandonné les "tyrans", si loyaux en la personne de Hosni Moubarak en Egypte ou deBen Ali en Tunisie.............