Wednesday, July 10, 2013

L’emploi des armes chimiques en Syrie est le fait des rebelles et non pas de l’armée syrienne.



Des experts russes ont établi que ce sont précisément les rebelles qui ont tiré le 19 mars dernier un missile chargé se sarin contre une banlieue d’Alep.
Selon les analyses effectuées sur place, ce sont les rebelles qui ont tiré le missile non guidé « Bachaïr-3 » chargé de sarin. Le missile a fait 26 morts dont 16 militaires syriens et 86 personnes ont été intoxiquées.
Les États-Unis ont déclaré n’avoir pas encore reçu les conclusions russes mais ont à l’avance douté de leur crédibilité.