Tuesday, December 4, 2012

Euro: risque d'effet domino dans la zone (journal)

Malgré la révision des conditions d'aide à la Grèce qui permette surtout de repousser les problèmes les plus graves, toute mesure empêchant l'effondrement de la zone euro peut être considérée comme une réussite, écrit le journal britannique The Economist.

Le taux de chômage en Grèce a dépassé 25% et parmi les jeunes, il a atteint 57%.
Dans la majorité des pays périphériques, le taux de rendement des obligations a atteint son minimum depuis 2011 alors que les cours des actions sont plutôt élevés. Evidemment, la crise n’est pas finie mais l’on est déjà tenté d'affirmer que la période la plus difficile touche à sa fin et que les affaires, désormais, se porteront mieux.

Mais il ne faut pas se rassurer trop vite : la crise réserve encore bien des dangers. Pendant le premier acte, dans la zone euro, le plus grand risque était le crash financier suivant la perte de confiance spiroïdale envers les obligations publiques et la capacité de crédit des banques. Les mesures prises par la Banque centrale européenne (BCE) ont permis de réduire considérablement ce risque..............................................