Wednesday, June 5, 2013

Belgrade refuse de reconnaître le Kosovo en échange de l'adhésion à l'UE

Les autorités serbes ne reconnaîtront pas l'indépendance du Kosovo en échange de l'adhésion à l'Union européenne même si Belgrade y est admis en même temps que Pristina, a déclaré mercredi le premier ministre serbe Ivica Dacic.
"Il existe au sein de l'Union européenne un grand nombre de pays qui la souhaitent (l'adhésion serbe à l'UE et la reconnaissance du Kosovo, ndlr). Mais il ne s'agit pas d'une position officielle de Bruxelles", a indiqué le chef du gouvernement serbe.
Il a également rappelé que cinq pays membres de l'UE n'ont pas reconnu le Kosovo en tant qu'Etat indépendant.
D'après le premier ministre, l'accord conclu récemment entre Belgrade et Pristina ne revêt pas un caractère international et ne vise qu'à améliorer les conditions de vie des résidents du Kosovo, tandis que la Serbie reste disposée à poursuivre sa coopération avec les autorités kosovares en vue de normaliser les relations bilatérales.
Les négociations d'adhésion de la Serbie à l'Union européenne doivent commencer l'année prochaine et pourraient prendre, selon des experts, 3 à 5 ans. Comme condition d'entrée dans l'UE,  Bruxelles a exigé que Belgrade normalise ses relations avec Pristina. Le 1er mars 2012, l'UE a accordé à la Serbie le statut de candidat à l'adhésion.