Friday, May 24, 2013

Excursions allemandes


24 mai 2013

On s’intéresse maintenant à l’influence du taux de change du « nouveau DM » sur la croissance française. En maintenant les autres paramètres à leur valeur initiale, on fait varier le taux de change du Deutschemark de 1,50 USD à 2,20 USD en conservant le taux de change du Franc à 0,975 USD. On adopte une règle de report d’inflation/désinflation sur l’Allemagne de -40% en T et +40% à T+1 (autrement dit l’effet de désinflation dans le modèle n’est que de 60% de ce qu’il devrait être à l’année T mais on a un report des 40 manquant sur l’année T+1). Cette règle sert à représenter l’aspect progressif des phénomènes d’inflation/désinflation importée.
En raison du caractère désinflationniste très prononcé d’une forte réévaluation, le taux de change du Deutschemark par rapport au Dollar revient rapidement en termes réels vers les 1,20 USD pour un DM.
Graphique 1
DM pour 1USD
L’ampleur du phénomène de désinflation, dans la réalité, impliquerait certainement un meilleur lissage. Néanmoins, la réalité du phénomène serait indéniable. La question se pose alors de savoir jusqu’à quel point ce phénomène pourrait compenser la réévaluation initiale. Pour l’Allemagne, le « choc » d’une dissolution de la zone Euro si  cette dernière devait conduire à une très forte appréciation du DM, serait certainement pénible au moins pendant les trois première années.

 Une croissance globalement inchangée.

Le premier point qui émerge de ces excursions est que l’impact total sur la croissance de la France sur 6 périodes n’est que très faiblement affecté par le niveau du DM par rapport au Dollar. L’écart total n’est que 2,5 % ou en moyenne 0,415% par période..............................