Friday, May 17, 2013

RADIO: Géostratégie → Les Mistrals russes ont le vent en poupe en Méditerranée


La Russie a écouté très attentivement son Président qui, tout récemment, a promis qu’il allait veiller à la défense des intérêts russes un peu partout à travers le monde. Cette déclaration nous fait réviser nos classiques pour revenir à l’époque flamboyante d’une Union soviétique qui tenait la dragée haute à l’agression américaine. Décidément l’heure est au retour à la bonne vieille norme intrinsèquement liée aux besoins géostratégiques de la Russie. Les avatars de ces dernières années nous en apprennent long sur l’agressivité de l’OTAN à l’égard des pays du pourtour méditerranéen et, un peu plus loin en Afrique si on pense notamment au Mali.

Et la Russie que fait-elle pour endiguer les démarches militaristes de l’Alliance Transatlantique ? Elle dépêche sa flotte en Méditerranée en faisant croiser ses navires le long de la côte syrienne. En revanche, le très gros problème russe réside en manque des bâtiments de guerre à l’échelle de la flotte américaine ce qui tranche cruellement avec l’ère communiste où de 30 à 50 unités de combat présentes entre l’Italie et la Turquie battaient le pavillon rouge frappé à la faucille et au marteau et la croix de Saint-André, drapeau de la marine nationale.